Pourquoi compter sur un ingénieur ROEM ?

Le ROEM ou renseignement d’origine électromagnétique est un domaine dûment structuré et organisé en différentes branches. Le ROEM se compose des différents renseignements pouvant être obtenus via l’interception d’ondes électromagnétiques. Ces renseignements peuvent être stratégiques, tactiques, techniques ou encore politiques. Voyons-en plus sur l’importance d’un ingénieur ROEM. 

Le déploiement des systèmes ROEM par un ingénieur ROEM

Ceux qui ont créé et mis en place le ROEM ou renseignement d'origine électromagnétique doivent absolument s’adapter aisément aux nouvelles menaces. Ils déploient de nouvelles capacités au niveau des systèmes pour surveiller le spectre à fonction fixe. Cela requiert le prototypage d’algorithme sur différents systèmes de mission avec la réécriture du code ou les mises à jour du filmware. Cela pourrait retarder l’arrivée des aptitudes critiques sur le terrain. Il faut organiser les systèmes ROEM en :

En parallèle : Formation Excel : À quoi cela peut-elle vous servir ?

  • Prototypant ;
  • Évaluant ;
  • Transférant ;
  • Intégrant ;
  • Partageant.

Il convient de prototypes les nouveaux algorithmes pour classifier et trouver les signaux. 

En outre, il convient d’analyser les performances de ces nouveaux algorithmes au sein d’un laboratoire. 

Sujet a lire : PC fanless pour l’IA : quelle est son importance pour les applications d’intelligence artificielle ?

Il faut transférer les nouvelles capacités vers les systèmes sur le terrain avec une refactorisation du code. 

Il est important d’intégrer les récepteurs de surveillance de spectre au sein de la base électronique dédiée au stockage des données. 

Il faudra aussi partager les oscillateurs locaux entre les systèmes multivoies pour avoir une bonne cohésion dans la phase de localisation d’émetteurs. 

Le déploiement des systèmes ROEM avec le matériel NI COTS

Les systèmes PXI de NI renvoient à des récepteurs modulaires ultra-performants avec la synchronisation RF sur les baies multivoies. 

Les transcepteurs de signaux PXI associent analyse de signaux RF et FGPA programmable pour l’usager. Cela couvre des fréquences atteignant les 54GHz avec une bande passante qui atteinyt 2GHz. 

Les analyses de signaux vectoriels PXI de NI s’occupent de mesurer le spectre et la démodulation. Cela permet aussi de vérifier la qualité des signaux avec un niveau de bruit de 167 dBm/Hz. 

Les transcepteurs IF FlexRIO permettent d’acquérir une RF directe jusqu’à 6 GHz associant le FPGA programmable dans un instrument à personnaliser. 

Le matériel de radio logicielle USRP est une unité que l’on peut reconfigurer et qui associe les processus qui se base sur les FGPA, l’hôte et les modules frontaux RF. La bande passante atteint parfois 1,6 GHz. 

Les différents avantages de la solution ROEM

Les modules de traitement et les E/S font partie des cibles au sein des environnements de programmations comme C/C++, NI LabView et les différents outils open source. 

Les LO ou oscillateurs locaux sont partagés entre différents modules dont les VST et les divers dispositifs USRP. Cela permet de profiter d’une meilleure cohérence de phase dans le cadre de la radiogoniométrie. 

Les systèmes peuvent profiter du calcul hétérogène en usant des FGPA afin de profiter d’une accélération GPU des méthodes cognitives ou d’une réponse à faible latence. 

Les systèmes modulaires sont configurés en un rien de temps. Ils peuvent s’adapter à différents signaux ou menaces. Cela se fait via une modification logicielle ou une extension matérielle. 

Pour mettre un tel système en place, il est de rigueur de faire appel à un ingénieur ROEM.